Cinéma

 

 En complément des activités culturelles de la bibliothèque, tous les mois, des séances de cinéma gratuites sont organisées dans une salle communale ; on peut y apprécier plusieurs types de film : longs et courts métrages, documentaires.

Généralement l'accent est mis sur un thème socio-culturel et sur la découverte d'autres horizons.

Les films sont fournis par diverses associations et peuvent servir de support à des conférences et débats.

Les objectifs principaux sont :

  • Réunir des citoyens dans un espace de rencontre et d'échange, et donc tisser et maintenir un lien social.
  • Promouvoir un développement culturel de proximité en se confrontant à d'autres cultures.

Les Projections :

Programmation Adulte-Documentaires avec Corsica.Doc /Festival du Film Documentaire d'Ajaccio / 2019

- Samedi 4 Mai : LES GLANEURS ET LA GLANEUSE  de Agnès Varda 

Agnès Varda est née en 1928 en Belgique et décédée le 29 mars 2019. Venue à Paris, elle étudie la photogaraphie à L'Ecole des Beaux Arts et l'histoire de l'art à L'Ecole du Louvre. Sa carrière cinématographique débute en 1954. Photographe, plasticienne et réalisatrice, son oeuvre a été récompensée par de très nombreux et prestigieux prix. Synopsis : Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et des glaneuses, récupereurs, ramasseurs et trouvailleurs.Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant. On est loin des glaneuses d'autrefois qui ramassaient les épis de blé après la moisson. Patates, pommes et autres nourritures, objets sans maître et pendule sans aiguilles...c'est la glanure de notre temps.

- Samedi 6 Avril : LE TEMPS DES GRÂCES de Dominique Marchais

En présence du réalisateur.

Dominique Marchais, après des études en philosophie, collabore au magazine culturel, Les Inrockuptibles, en tant que critique de cinéma. Il signe son premier film en 2003, un court-métrage consacré au poète Lenz. En 2009, il réalise son premier long-métrage " Le Temps des Grâces ", suivront deux autres documentaires qui portent une forte réflexion sur les enjeux de territoire. Synopsis :  Une enquête sur le monde agricole français, à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, ingénieurs agronomes, paysagistes, écrivains...Un monde qui parvient à résister aux boulversements qui le frappent : économiques, scientifiques, sociaux. Un monde au centre d'interrogations majeures sur l'avenir, au rapport à notre territoire, à l'alimentation...et de quelle agriculture, nous voulons pour demain..?

- Samedi 23 Mars : L'ENVERS D'UNE HISTOIRE de Mila Turajlic

Mila Turajlic est une jeune réalisatrice serbe née en 1979, qui a grandi à Belgrade. Dans ce documentauire, elle filme sa mère et son engagement militant dans la résistance serbe. Synopsis : Une porte condamnée révèle l'histoire d'une famille et d'un pays dans la tourmente. Tandis que la réalisatrice entame une conversation avec sa mère, le portrait intime cède la place à son parcours de révolutionnaire, à son combat contre les fantômes qui hantent la Serbie, dix ans après la révolution démocratique et la chute de Slobodan Milosevic.

- Samedi 16 Février : FIRST CONTACT de Bob Connolly & Robin Anderson

Bob Connolly  né en 1945, est directeur de la photographie, auteur et réalisateur, marié à Robin Anderson décédée en 2002. Ces deux réalisateurs australiens sont connus pour leurs documentaires réalisés au cours de ces trente dernières années. Ils co-réalisent La Trilogie Papoue ( Highlands Trilogy), First Contact, en est le premier volet. Synopsis : En 1930, trois jeunes chercheurs d'or, Machael, Daniel et James Leahy quittent le Queensland, en  Australie pour la Nouvelle-Guinée. Ils y découvrent dans les régions réculées, inhospitalières de l'île, une population jusqu'alors ignorée du reste du monde : Les Papous de Nouvelle-Guinée. Les trois frères, caméra à la main, ont filmé les réactions extraordinaires de ce peuple, confronté pour la première fois à l'homme blanc. Cinquante ans plus tard, Bob Connolly & Robin Anderson partent pour la Nouvelle-Guinée et montrent aux papous en jeans et baskets, et à Daniel Leahy, le film de ce premier contact. Chacun commente ce face à face insolite... L'exclusivité et la qualité des archives, mais aussi les témoignages recueillis, un demi-siècle plus tard par Bob Connolly & Robin Andrerson, font de First contact, un document ethnographique exceptionnel.

- Samedi 19 Janvier : LES INDES GALANTES et BRAGUINO  de Clément Cogitore

Clément Cogitore  est un artiste contemporain et  réalisateur français, né en 1983. Il travaille principalement la vidéo et le film dans les salles d'exposition et salles de cinéma. Mêlant vidéos, films, photographies et installations, cet artiste questionne les modalités de cohabitation des hommes avec leurs images. Il a obtenu plusieurs prix pour ces deux documentaires. Le plasticien a été également récompensé par Le Prestigieux Prix Marcel Duchamp. Synopsis : Les Indes Galantes est le premier en date des six opéras de Jean Philippe Rameau, créé en 1735. Considéré comme un chef d'oeuvre du genre opéra-ballet, il a été inspiré par l'une des danses amérindiennes de Louisiane. Clément Cogitore adapte une courte partie du ballet, en mobilisant une troupe de danseurs de Krump. Le  Krump est une danse née dans les ghettos noirs de Los Angeles, après les émeutes de 1995. A travers cette performance filmée à l'Opéra Bastille, le réalisateur crée une battle entre la culture urbaine et la musique de Rameau. Braguino : Au milieu de la Taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées deux familles, les Braguine et Les Killine. Elles vivent  recluses en autarcie, selon leurs règles et principes. Un fleuve les sépare. Les deux familles se haïssent et refusent de se parler. Entre la peur des bêtes sauvages, le feu qui détruit tout, l'animosité qui va croissante et la joie offerte par l'immensité de la forêt et de ses ressources, enfants et adultes tentent tant bien que mal de vivre ensemble.

Programmation Adulte-Documentaire avec Corsica.Doc /  Festival du Film Documentaire d'Ajaccio / 2018

- Samedi 15 Décembre : DOC LAP de Ugo Casabianca

Ugo Casabianca est un jeune réalisateur corse, assistant réalisateur dans différents films, dont Les Apaches de Thierry de Peretti, Dôc Lâp ( Se Tenir Debout) est son deuxième court métrage. Synopsis : Une vieille dame vit seule dans son appartement de la banlieue d'Ajaccio. Sa voix vibre à la lisière d'un quotidien presque immobile. Une parole qui souffle les réminiscences d'une vie entière. Angèle Milleliri, 92 ans, ancienne institutrice, a été l'épouse d'un planteur de thé en Indochine. Ils y ont vécu dix années d'amour, de guerre et de colère. Elle raconte ses luttes contre la colonnisation et pour sa propre émancipation. En ouvrant la porte aux fantômes, elle se tient debout, seule, face à eux.

- D'ICI LA de Matthieu Dibelius

Matthieu Dibelius est un réalisateur franco-allemand. Il a réalisé Breathe Orchestra en 2011, Un Récital Lexicalen en 2013. D'Ici Là est son troisième court métrage. Parallèlement à son parcours de réalisateur, il fonde l'association " Les Alentours" en 2011 et développe des conférences-performances et des ateliers d'écriture. Synopsis : Koffi conduit des personnes en situation de handicap et à moblité réduite. Calme et silencieux, il part chaque jour sillonner Paris dans son véhicule. Attentats, état d'urgence,campagne électorale, manifestations: rien ne semble pouvoir interrompre le temps suspendu de son vaisseau qui le tient à distance de l'agitation d'une capitale dans la tourmente.

- Samedi 17 Novembre : CHJAMI è RISPONDI de Axel Salvatori-Sinz

Axel Salvatori-Sinz est né en 1982 et mort brutalement en janvier 2018. Après des études en anthropologie, durant lesquelles, il s'est spécialisé dans l'étude des sociétés arabes et musulmanes, il complète un master 2 en réalisation documentaire. Il réalisa pour l'embassade de France au Salvador, quelques films institutionnels, et entreprend avec Les Chababs de Yarmouk - l'histoire de copains dans un camp de réfugiés en Syrie, son premier long-métrage. Synopsis : Dix ans après sa dernière visite, A Salvatori-Sinz retourne à Catari, village corse, berceau de sa famille paternelle. Il s'y rend seul pour y retrouver son père, seul. Il lui propose un duel , en espérant l'apparition d'une parole intime dont il ressent le manque. La forme de ce face à face reste à définir...Dans chacune des situations, ils se prêtent au jeu du Chjami è Rispondi - Appel et Réponse - joute verbale corse qui ne s'arrête que quand la réponse est posititive.

 

- Samedi 20 Octobre - LA GRANDE EXTASE DU SCULPTEUR SUR BOIS WALTER STEINER & GASHERBRUM, LA MONTAGNE LUMINEUSE de Werner Herzog

Werner Herzog est un réalisateur allemand. Il est l'un des représentants majeurs du nouveau cinéma allemand des années 1960-1970. Il commence par la réalisation de courts-métrages. En 1968, il réalise son premier long-métrage "signes de vie" qui remporta L'Ours d'Or au festival de Berlin. Ses trois films suivants sont présentés  à la quinzaine des réalisateurs à Cannes. Il obtient une reconnaissance internationale. Une nouvelle fois la Bibliothèque a rendez-vous avec ce grand réalisateur de "l'extrême", nous avions projeté il a quelques temps le  merveilleux documentaire " La grotte des rèves perdus ".Avec ces deux documentaires, Herzog filme, bien au-delà de l'exploit sportif, un voyage spirituel. La grande extase du sculpteur sur bois Walter Steiner / Synopsis : Herzog accompagne W.Steiner sur          les quelques jours du championnat 1972  du saut à ski, à Planica, en Slovénie. Steiner, sculpteur sur bois à ses moments perdus, est une légende de cette discipline. Médaillé d'or, à Planica, en 1972, il n'est cependant pas à la recherche  de records, mais juste de l'extase de l'envol. Sa passion pour la beauté du geste se heurte cette année-là, à la pression du public et des organisateurs, qui, eux, attendent de nouveaux records...Gasherbrum, la montagne lumineuse / Synopsis : Reinhold  Messner est une légende de l'alpinisme. En juin 1984, Herzog le suit, alors qu'avec son acolyte Hans Kammerlander, il se lance dans un nouveau pari : faire l'ascension en une expédition des deux sommets de la chaîne Gasherbrum, situés à 8068 et 8035 mètres. Messner a déja fait ces deux expéditions, mais les enchaîner ainsi, sans retour au camp de base, est un exploit inédit.

- Samedi 9 Juin - NOTHINGWOOD de Sonia Kronlund

Sonia kronlund est titulaire d'un DEA de philosophie esthétique et agrégée de lettres modernes. Elle est également documentariste. Depuis 2002, ella anime l'émission radiophonique " Les pieds sur terre " sur france Culture. Ses pays de prédilection sont : l 'Iran, Le Japon, l'Afghanistan où elle a tourné plusieurs documentaires. Pour Nothingwood, laréalisatrice a filmé dans le seul endroit du pays où la situation est à peu près stable. Synopsis :  a une centaine de kilomètes de Kaboul, Salim Shaheen, l'acteur-réalisatrice-producteur, le plus prolifique d'Afghanistan est venu projeter quelques uns de ses cent dix films et tourner le cent onzième au passage. Ce voyage dans lequel, il a entrainé sa bande de comédiens, est l'occasion de faire la connaissance de cet amoureux du cinéma qui fabrique sans relache des films de série Z dans un pays en guerre depuis trente ans...

- Samedi 12 Mai -  L' ILE DE MAI de  Michel Andrieu & Jacques Kébadian

Michel Andrieu & Jacques Kébadian sont tous deux nés en 1940. Ils sont scénaristes et réalisateurs de documentaires et fictions. En 1968, ils participent à la céation des états généraux du cinéma et cofondent avec d'autres, le collectif militant ARC. Synopsis : Il y a cinquante ans, avec le collectif ARC, ces deux réalisateurs filment le soulèvement  de mai à juin 1968. A partir de leurs images et d'autres empruntées à des amis cinéastes, engagés, insurgés et surtout solidaires, ils tournent au coeur des luttes, de l'intérieur des événements, un cinéma collectif, partie prenante de l'histoire.

- Samedi 14 avril -VOYAGE EN SOL MAJEUR de Georgi Lazarevski

Georgi Lazarevski, d'origine belgo-macédonienne est né en 1968. Ap Mai rès des études à l'Ecole Nationale Louis lumière, il collabore à la prise de vue de nombreux courts et longs métrages et poursuit parallèlement une carrière de photographe. Il travaille également  pour des organisations humanitaires dont Amnesty International. Son travail récompensé à plusieurs reprises, explore les rapports de l'humain à la nature,la notion du bout du monde, l'enfermement et les tentatives de l'homme pour échapper à sa condition. Synopsis : Aimé a quatre-vingt onze ans et s'est enfin décidé à entreprendre le grand voyage au Maroc qu'il projette depuis quarante ans.Son petit-fils, réalisateur et photographe l'accompagne. Un voyage tendre et amer, plein d'occasions gachées  et de bonheurs furtifs, comme la vie... 

- Samedi 17 Mars - INTO ETERNITY de Michael Madsen

Michael Madsen est un réalisateur danois né en 1971. Il a travaillé au théatre et dans l'art, en réalisant différentes oeuvres conceptuelles, avant de se diriger vers la réalisation. Son documentaire Into Eternity tente de répondre à une question très concrète : " Que vont devenir les déchets nucléaires enfouis sous terre " ? Synopsis : Le chantier d'un sanctuaire conçu pour durer cent mille ans... Creusé dans le nord de la Finlande, à Onkalo, ce site de stokage abritera des déchets nucléaires de haute activité à partir de 2020.. S'adressant aux générations futures, ce documentaire filmé sous la forme de film de science-fiction montre ces travaux gigantesques et pose la problèmatique de l'enfouissement des déchets nucléaires...

- Samedi 17 Février - VIVRE RICHE de Joël Akafou

Joël Akafou et né en 1986. Il est diplômé du Master Réalisation Cinéma de l'Institut Supérieur de l'Image et du Son. Il a réalisé plusieurs courts métrages d'école, en fictions et documentaires. Vivre riche est son premier film documentaire professionnel. Il filme une bande de jeunes de 15 à 25 ans dans le tournis de la mutation sociale d'une Abidjan aux plaies ouvertes. Il a reçu plusieurs prix dans des festivals internationaux. Synopsis : Rolex le Portugais et ses amis ne sont pas des enfants de choeur : à Abidjan, ils vivent de petits commerces et d'arnaques aux Européens et le justifient par un retour de la dette coloniale. Ils nous introduisent dans les nuits folles d'Abidjan entre sexe, alcool, frime, fétichisme, tiraillés entre le désir d'accéder à une vie facile et leurs valeurs familiales auxquelles ils sont toujours attachées.

- Samedi 20 Janvier - LUTTE JEUNESSE de Thierry de Peretti

Thierry de Peretti est né à Ajaccio en 1970. Il est acteur, scénariste, réalisateur. A travers ses films, court et longs métrages ( Le jour de ma mort -2006, Les apaches-2013, Une vie violente-2017)... Thierry de Peretti filme la corse par le biais de sa jeunesse et des événements violents qui la traversent. Synopsis : Casting pour le rôle principal deu dernier long métrage de ce réalisateur, " Une vie violente ".  Thierry de Peretti filme de jeunes hommes corses qui témoignent face caméra, du rapport qu'ils entretiennent avec leur île, son passé et son présent. A travers les mots se dessine le portrait de toute une génération, entre tentation du nationalisme et nouveau départ, ailleurs.

Programmation Enfant / 2018

- Vendredi 6 Juillet - LES LUMIERES DE LA VILLE - 1931

Un film intergénérationnel à partager avec les jeunes et les moins jeunes et en famille !

Synopsis : Après une série du coup du sort, Charlie Le vagabond, rencontre une jeune fleuriste aveugle. La détresse et le charme de la jeune fille l'émeuvent. Il lui donne un peu d'argent qui lui reste en échange d'une fleur. La jeune fille le prend pour un riche promeneur et il se garde bien de la détromper...

Programmation Adulte-Documentaires et Fictions avec La Cinémathèque de Corse       " Casa di Lume " en partenariat avec la Bibliothèque Départementale  de Prêt / 2018

Pas de projection cette année