Pruverbii

Attention, cette page reste en construction, l'idée est de retenir les proverbes usuels à Sollacaro et non de lister tous les proverbes corses.

Toute suggestion est bienvenue.

Suddacarò corpu sì anima nò → A sollacaro on est plus porté sur le matériel que le spirituel

 In Suddacarò sò corpi inuliati→ Les sollacarais ont le ventre enduit d'huile. C'est sans doute une allusion péjorative aux bourgeois enrichis par l'huile d'olive

 Un sameri chi ùn vò bia hè un gatitvu zifulà → il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

 A volpi perdi u pelu micca u viziu → le renard peut avoir des déboires mais il ne perd jamais son vice.

 Ani mandatu u corbu à l'acqua → On a désigné la personne la moins qualifiée pour cette tache (sans doute une référence biblique à l'arche de Noé).

 Hé carcu com'é u zumpinaghju → Il y a abondance comme pour cette variété de cep qui donne beaucoup de raisin.

Hà trovu a fica cudditoghja (ou cuditogja) → Il a trouvé le figuier qui se cueille facilement (il a une combine).

Tu sa' dundi u diavulu hà intravatu a mula → Toi tu sais tout, y compris où le diable laisse sa mule quand il vient sur terre.

Tu sa' dund'eddu  pasci u levru → Toi tu es malin, tu sais où il faut guetter le lièvre.

 Quistu hé quiddu chì hà inchjudatu  à cristu → il est méchant, il a crucifié Jésus Christ

 Quistu si manghja u viteddu in corpa à a  vacca → il est trop gourmand, il mange le veau qu'il naisse

 Li pò dà a burgogna a si manghja → Il est trop gourmand, il se mange même la Bourgogne (région supposée très riche).

 Incù pocu si campa incù micca si mori → Avec un peu (bien géré) on peut vivre mais avec rien on meurt.

 A bocca chjusa ùn gjentri mosca → Si on ne demande rien, on n'obtient rien

 U troppu stroppia → L'excès est blessant

 U soli si pesa pà tutti → Chacun a sa chance dans sa vie.

 Ogni tontu t'hà u so filu → Chaque fou suit une logique

 ùn ti ni ridi di u  me dolu quandu u meiu sarà vechju u toiu sarà novu → Ne te moque pas de mon deuil, quand le mien sera vieux le tien sera neuf.

 I guai di a pignata ùn ni cunnosci cà u cuchjaronu → Les problèmes de la marmite, seule la louche les connait.

 Ciò chi ùn tomba ingrassa → ce qui ne tue pas rend plus fort.

 A chì la pippa à chì la fuma → Le plus malin n'est pas celui qui a une pipe mais celui qui la fume.

 Pà cunnoscia à qualchissia ci vò d'avé manghjatu un baccinu di sali incun' eddu → Pour bien connaître quelqu'un il faut avoir manger un sac de sel avec lui.

Chì canta manghjendu é sifula à lettu hé tontu cumplettu → Qui chante en mangeant et siffle au lit est totalement fou

Avinghja à Vignali chì hé un beddu paesi → Arrête de ressaser toujours les mêmes choses

Ancu in casa di u ré ci vò una misura → Même dans la maison du roi, il faut une règle (on ne peut dépenser sans compter).

Tintu à chì pensa incù u capu di l'altru → Malheureux celui qui suit les idées des autres

 Tinta a petra indé ùn posa(una) barba bianca → Malheureux un lieu qui ne bénéficie pas de la sagesse des anciens

 A raghjona hé a toia mà a capra hé a meia → Je te laisse à ta logique mais je garde le gain

 Chì t'hà dui casi hà un tettu chì piovi → celui qui a deux maisons a toujours un toit qui fuit

 A cumpagnia porta l'omu à a forca → la mauvaise compagnie est la ruine de l'homme

 A pratica vali megliu cà a gramatica → La pratique vaut mieux que la théorie

 L'acqua và à u mare → l'argent va à l'argent

 L'acqua à capu inssù ùn si pò adrizzà → à l'impossible nul n'est tenu.

 Carti ghjocani é ghjucadori si vantani → Ce sont les cartes qui font le jeu mais les joueurs se vantent. 

 Hé finitu u tempu chì Berta filaia → L'époque où Berthe filait la laine est définitevement terminée.

 Più pecuri, più moci → plus de gens mélés à cette histoire plus de morves (ragots)

 I cosi allungati diventani sarpi → si les choses trainent elles ne se règleront jamais

 L'ochji di l'amori sò sempri cechi → L'amour est aveugle

 Ancu i vicini sò i nosci parenti → même les voisins sont nos parents ( cela fait allusion à la solidarité dans une société agro - pastorale) 

 Tal calzu, tal magliolu, tal babbu, tal fiddolu → Tel cep, tel bouture, tel père, tel fils.

 Chì di ghjaddini nascini in terra ruspa → Les poussins grattent la terre. On n'échappe pas à son destin.

 A chì stanta, à chì scurnochja → Il y a ceux qui travaillent et ceux qui profitent.

 Un trova sporti quant'eddu trova un'ancinu → Il ne trouve ni paniers ni crochets.

 Essa d'un accia é d'un filu → Etre tous pareils.

 L'atti ùn sò micca i fatti → Dire et faire font deux

 Cavaddu vechju ùn muta andatura é s'eddu muta, pocu dura → Chasser le naturel, il revient au galop.

 A bacia hà l'anchi corti → Le mensonge est toujours découvert.

 Pani é parnici affari di casa ùn si ne dici → Pain et perdraux les affaires de la maison doivent rester secrètes.

 A chì l'attempa a perdi → Il ne faut jamais remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même.

 A chì pesa l'anca perdi locu é panca → Qui va à la chasse perd sa place .

 Corpu techju, anima consula → Ventre repu, âme consolée.

 Saccu biotu ùn teni arrittu→ Le ventre vide, on ne peut tenir.

 ùn sapé truvà un boiu in un'aghja → Ne pas voir un éléphant dans un couloir.

 Patti chjari amichi cari → Les bons comptes font les bons amis.

 Un malannu ùn hé mai solu → Un malheur n'arrive jamais seul.

 Fichi é mogli si poni sceglia → On peut choisir figues et femmes.

 U techju ùn credi u famitu → Le repu ne croit pas l'affamé.

 Ochji chjusi ùn ghjudicà → Les yeux fermés on ne peut juger.

Ancu u tempu a mosca si rodi u chjodu → Avec le temps la mouche ronge le clou.

 Chì và pianu, và sanu é  chì và sanu, và luntanu → Qui ménage sa monture va loin.

 Biatu à chì ti vedi é santu à chì ti tocca→ Tranquille celui qui te voit et saint celui qui te touche .

 Chì campa spirendu morri cacchendu→ Il ne faut pas vivre d'espoir.

 Quandu u porcu hé techju rivolta a trovula→ Quand le cochon est rassasié, il retourne son auge.

 A chì dorma ùn pidda pesci → L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.

 Si sbaglia u preti à l'altari → L'erreur est humaine.

 Un basgiu par forza ùn vali una scorza → un baiser par force ne vaut une écorce.